« Eloi, c’est moi! » Juge Dread

Église Saint Eloi d’Andernos au petit matin, vue d’un SUP …. Selon whiskypedia®, Éloi de Noyon (Eligius en latin, l’« élu », Noviomensis) (v. 588 – 1er décembre 659), évêque de Noyon, n’était finalement ni orfèvre ni monnayeur, mais en fait magistrat!!! Également herboriste à ses heures, c’est lui qui légalisa la consommation d’encens (entre autres plantes) dans les églises, ainsi que l’introduction du reggae dans les cantiques religieux. Célèbre pour sa coupe de cheveux en cadenettes (ce que l’on appellera plus tard les dreadlocks), le roi Dagobert, pour qui il occupa une fonction de ministre, l’avait surnommé « Juge Dread » … Ce qui l’amusait beaucoup (Il riait énormément surtout en consommant ses préparations, souvent dans raison). D’ailleurs la légende raconte qu’à chaque ouverture d’audience judiciaire, le « Juge Dread » déclamait  » Eloi, c’est moi! « .
#portnawouak #whiskypedia #judgedredd #iamthelaw #sup #igersgironde #bassindarcachon #andernos #wp via Instagram http://ift.tt/1zp1Yut
Publicités

Une Réponse to “« Eloi, c’est moi! » Juge Dread”

  1. Anonyme Says:

    non ! pas « vue d’un SUP » , je n’en ai pas vu sur cette jolie photo; il fallait lire :  » vue depuis un SUP ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :